lundi 12 novembre 2012

Le Vendée Globe, c'est parti !

Samedi matin, terrassée par un mal de gorge et des courbatures, j'ai décidé d'agoniser devant l'évènement voileux de cette fin d'année : le Vendée Globe.

Jean-Marie Liot / DPPI
Les 20 skippers ont donc pris le départ samedi à 13h pour un tour du monde en solitaire de plus de 80 jours.

D'habitude, dans le sport, se choisir un favori n'est pas vraiment un exercice compliqué. Personnellement, en bonne bretonnante que je suis, je choisis toujours "celui qui vient de chez moi" (twenty-nine forever quoi).

Le problème, dans la voile, c'est que la majorité des participants sont Bretons, en fait (si je compte, ça fait 11 sur les 20), alors bon, lancer "moi je suis pour le Breton", ça marche pas, même pour le Finistérien, ça marche toujours pas.

J'ai choisi deux favoris, parce que je ne sais pas vraiment choisir, en fait. Pour le premier, la première, je dirais même, c'était facile. Une femme sur 20 skippers, solidarité féminine oblige, je suis à bloc derrière Sam Davies, qui en plus d'être un skipper hors pair (qui a terminé 4ème du dernier Vendée Globe avec son bateau rose Roxy), rayonne par son sourire et son énergie.

Jean Marie Liot / Savéol
Et comme j'ai toujours une grande affection pour les malchanceux, et que je trouve son bateau très poétique, j'ai très envie que Bertrand de Broc puisse enfin finir un Vendée Globe (et ça commence mal, le pauvre), parce qu'il le mérite. Et puis parce qu'il est de Combrit, aussi, et que j'adore cette commune.


Après deux jours de navigation, c'est le petit jeune, François Gabard, qui a pris la tête, devant Armel Le Cléac'h et Bernard Stamm.

Bertrand de Broc a pris le départ de la course en différé, puisqu'il a été contraint de rentrer au port pour réparer son bateau suite à une collision avec un semi-rigide. Il part avec un certain retard sur ses concurrents, mais négligeable étant donné la durée de la course.

Certains n'ont malheureusement pas eu la chance de pouvoir repartir, Marc Guillemot a été contraint d'abandonner après avoir cassé sa quille, et Kito de Pavant a suivi le mouvement aujourd'hui, heurté par un chalutier...

Si tu veux suivre cet évènement de plus près, le site internet du Vendée Globe est particulièrement bien fait, et je ne peux que te conseiller l'application iPad de l'évènement, qui est nickel aussi (on me souffle d'ailleurs dans l'oreillette que l'appli Android est très bien). Bref, aucune excuse pour rater les dernières actualités, tout est prévu !

En tout cas, de mon côté, je n'en rate pas une miette...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire